Le projet coach'abondance a permis, de février 2012 à février 2016, de mettre à la disposition des professionnels de la relation des informations et articles qui concourrent à leur professionnalisation.
Le projet est clos, nous avons le plaisir de vous offrir les contributions singulières des auteurs qui ont contribué au projet.

L’usine à coachs s’emballe – Charles-Emmanuel Haquet (2006)

« Des dizaines d’écoles forment à prix d’or et à la va-vite des centaines de prétendus professionnels qui, faute d’autres débouchés, deviennent à leur tour formateurs » – Charles-Emmanuel Haquet.

Pas tendre Charles-Emmanuel Haquet… Et pourtant, alors que l’article date de 2006, tellement d’actualité !

Dans un article enlevé, il dresse un portrait sans concession du marché de la formation au métier et à la posture de coach.

  • Motivation au métier ? C’est surtout pour les quadras une possible reconversion…
  • Quelle formation ? Plus de 40 écoles proposent des formations initiales de 3 à 30 jours (Nous renvoyons le lecteur à notre article Qu’est-ce qu’une bonne école de coaching ?)
  • Les tarifs ? de 5 à 20 000 €
  • Le marché ? 130 millions d’euros annuels pour les 3 à 4000 coachs … Pas de quoi en vivre. Par nécessité ou par choix, ils mènent donc d’autres activités, comme le conseil ou, mieux, la formation
Lire l’article sur l’Express.fr

Coach’abondance a déjà publié quelques repères sur le sujet (lire en particulier Scenarii pour l »évolution du métier de coach). N’hésitez pas à nous en proposer d’autres, ainsi que votre propre lecture de la situation.

Si vous avez aimé cet article, pensez à le partager :
Express

Merci de nous laisser un message sur le

Articles suggérés

Ecoles de formation au coaching
Mise à jour : 13 mars 2014 Il existe une bonne quarantaine d’écoles de formation au coaching en Europe francophone qui ...
Scenarii pour l’évolution du métier de coach – Collectif
Vision - Transformation - Nicolas sSchilfarth
Dans le cadre de la formation Vision et Excellence© animée par Nicolas Schilfarth, notre groupe s’est penché sur les évolutions possibles ...
Idées reçues sur le coaching – Université Paris 2
Ciffop - Université Paris 2
L’étude menée par le Master II Coaching de l’Université Paris 2 (Ciffop) bouscule (ou pas ?) quelques idées reçues. Selon l’étude ...
Ecoles de coaching accréditées
Ecoles accréditées
L’accréditation des écoles de formation au coaching par les fédérations de coach se développe. Ce court article dresse la liste des ...
Qu’est-ce qu’une bonne école de coaching ?
Première étape de la professionnalisation, la formation initiale dans une école de coaching est un critère de choix pour plus de ...

2 commentaires

  • Guy Augrandjeanle 5 mars 2014  

    J’aimerais bien en 2014 lire un article prospectif aussi juste et pertinent que celui de l’Express en 2006 sur le Coaching…

    J’observe que le pilotage par le résultat financier des grandes entreprises est en train de conduire à une demande à la baisse des activités de Coaching et Team-Building (qui risque de ne pas être simplement conjoncturelle) alors que le mal-être et les risques psycho-sociaux sont croissants (deux courbes qui se croisent !)

    S’ajoute à cela des exigences de résultats des Services Achats qui visent à réduire les coûts et, par conséquence, la voilure de l’accompagnement.

    Alors, si les tensions sur le marché se renforcent, il est fort probable qu’émergent des modalités d’accompagnement nouvelles.

    Comme la plupart des coachs indépendants sont aussi formateurs pour vivre, il suffirait que les budgets de formation se rétractent (ce que de nombreuses entreprises sont en train de faire) pour que des questions cruciales apparaissent dans la profession.

    Je reste étonné du nombre de personnes entrant dans les écoles de coaching aujourd’hui alors que les débouchés ne sont pas à la hauteur… (mais n’était-ce pas déjà le discours qu’on tenait dans les années 70 sur l’entrée en Fac de Psychologie ?)

    Un phénomène comparable à celui des émissions « d’apprentis-chanteurs-stars » où des milliers de candidats se présentent pour n’en garder qu’un(e) et qui fera un disque qu’on aura oublié en peu de temps.

    Alors, l’une des réponses possibles ne rejoindrait-elle pas cette citation : « Ce que l’on obtient en atteignant nos objectifs n’est pas aussi important que ce que l’on devient en les atteignant ». (Zig Zigglar)

    Félicitations pour cet espace professionnel que vous savez maintenir vivant avec talent.
    A bientôt pour vous lire.

  • Guillaume QUINTINle 13 mars 2014  

    Un vieil article, mais pourtant tellement d’actualité ! A une remarquer près: on dirait bien qu’il a été écrit pour faire de la pub à quelques uns et jeter le reste des bébés avec l’eau du bain…

    Je ne vais pas répéter ici ce que j’ai déjà écrit sur le marché du coaching et de la formation au coaching: voir mon BLOG, http://www.coachemoi.blogspot.fr, les billets « Coaching ou la bouteille à l’encre » et « Coaching > Dumping », ou « Comment vivre correctement d’un métier neuf dans un marché immature » …

    Par ailleurs, je partage volontiers le constat de Guy sur la raréfaction paradoxale de la demande… A voir comment cela va évoluer…

    Belle journée tout le monde !


Tous droits réservés : coach'abondance © 2012-2016