Le projet coach'abondance a permis, de février 2012 à février 2016, de mettre à la disposition des professionnels de la relation des informations et articles qui concourrent à leur professionnalisation.
Le projet est clos, nous avons le plaisir de vous offrir les contributions singulières des auteurs qui ont contribué au projet.

Va au bout de tes rêves – Antoine FILISSIADIS

Nous reprenons avec plaisir la publication des « livres de l’été« , à savourer sans prise de tête au bord de la plage …

Partagez vos lectures et vos coups de cœur avec les fidèles de coach’abondance ! Envoyez nous un court texte pour parler de vos émotions, vos ressentis, ce que ça vous inspire !

Va au bout de tes rêves - Antoine FILISSIADIS
Un livre qui aide à avoir le courage d’être soi et d’oser aller au bout de ses rêves en mettant à profit le temps qu’il nous reste à vivre. Livre qui fait un lien avec la confrontation à la perspective de la mort, une bonne confrontation pour réagir et vivre !
Extraits :
« Avez-vous remarqué que le mot « amuser » revient souvent dans ma bouche ? C’est un mot suspect. Peu d’hommes m’ont révélé, au moment final, qu’ils se sont bien amusés. La majorité se figure que la vie est dure, fatigante et ennuyeuse. .. »
« Le mot qui revient le plus dans la bouche des hommes est « sérieux ». C’est un homme sérieux, il a écrit un ouvrage sérieux. Il a même une vie sérieuse. Il a une femme et des enfants sérieux. Il fait des placements sérieux, en bon père de famille. Des études sérieuses. Une maison sérieuse. Il fait l’amour sérieusement. Les journaux publient des informations sérieuses. Il a prise sérieusement sa vie en main. Femme sérieuse cherche homme sérieux pour vie sérieuse à deux. »
« Ecoutez ceci, Antoine : au moment du dernier soupir, je n’ai jamais entendu quelqu’un me confier qu’il aurait dû être plus sérieux dans sa vie. Personne. Jamais. »
« Regardez autour de vous. La vie n’est pas juste. Mais c’est cela qui la définit. Il ya la pluie et le beau temps. Et la sécheresse. Le plaisir et la douleur. Et la maladie. Ne vaut-il pas mieux composer avec l’inégalité ? Et partir de là pour construire. Il n’y a que moi, la Mort, à être juste. Je ne fais pas de distinction entre le bien et le mal. Je ne connais pas la morale et ne fais pas de différence entre les uns et les autres, tous ont droit à la même sollicitude de ma part. Vous voulez de la justice ? Vous en aurez un jour, je vous le garantis. Au cimetière, il n’y a pas un défunt qui soit plus ou oins mort. Ils le sont tous pareillement. D’ailleurs personne ne proteste. Aucune plainte. »

Transmis par : Fabien Franchi

Si vous avez aimé cet article, pensez à le partager :

Merci de nous laisser un message sur le

Articles suggérés

L’Âme du monde – Frédéric Lenoir
Premier livre de l’été, proposé par Laurent Claret. Mon coup de cœur pour « L’Âme du monde » de Frédéric Lenoir. ...
A lire cet été
A lire cet été
Canicule, plage ou campagne, un bouquin inspirant, ressourçant, à partager avec les lecteurs de coach’abondance ? C’est devenu une tradition estivale, ...
Yeruldelgger – Ian Manook
Yeruldelgger - Ian Manook
Je recommande ce livre parce que je n'ai pas pu m'arrêter une fois que je l'ai eu commencé - ou presque! C'est ...
Prendre soin de l’enfant intérieur – Faire la paix avec soi – THICH NHAT HANH
enfant intérieur
Dés les premières pages de "Prendre soin de l'enfant intérieur" dernier livre de Thich Nhat Hanh la compassion pour l'enfant intérieur ...
En finir avec Eddy Bellegueule – Edouard LOUIS
"En finir avec Eddy Bellegueule", premier roman d'Édouard LOUIS, un jeune homme de 21 ans, étudiant en sociologie à Normale-Sup.


Tous droits réservés : coach'abondance © 2012-2016