Le projet coach'abondance a permis, de février 2012 à février 2016, de mettre à la disposition des professionnels de la relation des informations et articles qui concourrent à leur professionnalisation.
Le projet est clos, nous avons le plaisir de vous offrir les contributions singulières des auteurs qui ont contribué au projet.

Génogramme et coaching – Jean-Paul Sauzède

Jean-Paul Sauzède présente l’utilisation du génogramme en coaching, qui permet de repérer ce qui agit nos clients dans leur histoire familiale.

Environ 70 % des PME sont des entreprises familiales.

Lorsque nous travaillons avec ces clients nous sommes très vite confrontés à des histoires de famille, de succession (mon client succède à quoi, à quel mode de direction ou de figure de management) dans quelle loyauté est-il engagé, voire contraint, pour poursuivre une œuvre dont il est plus héritier qu’acteur ?

Je ne crois pas que nous puissions effectuer un travail d’accompagnement et de changement en coaching sans prendre en compte l’histoire personnelle de nos clients lorsqu’ils sont pris dans un lien professionnel familial.

« Quand j’ai cette peur et que je me vois faire, je me sens bien comme les hommes de ma famille ! ». Que dit notre client dans cette déclaration ? Beaucoup de nos clients, sans être dans une entreprise familiale sont aux prises avec le sentiment de rejouer des comportements familiers. Le terme est évocateur ! Comme si, justement, ils reconnaissaient des réactions au goût de famille : Pour éviter de décevoir comme l’oncle qui a fait faillite, d’être autoritaire ou soumis comme l’était le père, ou au contraire pour être à la hauteur de ce que notre client croit être les attentes de sa famille.

Le cadre du coaching ne nous donne pas la disponibilité pour réparer les blessures dues aux histoires familiales, mais pour au moins repérer ce qui agit nos clients dans leur histoire. Travailler leur génogramme permet de rendre nos clients observateurs des phénomènes qui traversent leur histoire et dont ils sont parfois victimes. C’est leur donner les moyens de devenir plus acteurs de leur existence, plus conscients de leurs choix.

Le génogramme ou génosociogramme est une représentation graphique de l’histoire de la famille parfois sur trois générations. La généalogie ne nous intéresse pas. Les liens du sang ne sont qu’une partie minime de l’histoire de nos vies. Ce qui nous fait, c’est ce qui se dit sur les liens, les histoires ou des personnages de notre histoire. Nous sommes constitués en tant qu’individu à 30 % par notre patrimoine génétique, à 30% par les messages explicites de notre éducation et 30 % par les messages implicites de notre histoire familiale de laquelle nous sommes issus. (Cette évaluation varie pour chacun en fonction de sa constitution, de son histoire et de sa famille, ce qui permet aussi de déplacer les 10 % restants !). C’est cette explicitation que le travail du génogramme va favoriser. Le roman familial sera le centre d’intérêt. Qu’est-ce que je reconnais de moi dans l’histoire de ma famille ? Qu’est-ce que je peux observer dans l’équilibre ou le déséquilibre entre mes familles paternelle et maternelle, quels sont les personnages héroïques ou rapportés comme étant des modèles que je pourrais imiter ou repousser ? Quelles sont les répétitions que je cherche à reproduire ou au contraire à éviter ? De quelles missions je suis chargé ? Quels sont les « livres de compte » que je suis éventuellement en train de régler ? Dans quelles loyautés familiales je me sens engagé dans mes choix de vie, mes orientations professionnelles et certains choix existentiels ?

Les professionnels qui travaillent sur le génogramme (en France, la plus connue est Anne Ancelin Schutzenberger, auteure en particulier de Aïe mes aïeux », mais aussi André Chemin, ou d’autres systémiciens comme Ivan Boszormenyi Nagy, ou Virginia Satir)  observent avec étonnement et sans explication objective des phénomènes de répétitions sur des dates anniversaires par exemple, voire même sur des maladies, des accidents ou des faillites. Comme si des messages implicites, par répétitions ou réparations pouvaient agir au sein des familles. C’est l’objectif du travail sur le génogramme d’observer ces phénomènes et les expliciter. L’intention du travail sur le génogramme, utilisé en coaching est de creuser ces situations personnelles, pour aider nos clients à percevoir ce qui les agit dans leurs choix de vie professionnels ou leurs attitudes et les rendre plus acteurs de leur existence. C’est déjà beaucoup !

Jean-Paul SAUZEDE

Télécharger l’article


Cliquez sur ce lien pour visualiser le fichier : L'utilisation du génogramme en coaching - Jean-Paul Sauzède

Si vous avez aimé cet article, pensez à le partager :
Jean-Paul Sauzède

Merci de nous laisser un message sur le

Articles suggérés

Clore – Jean-Paul Sauzède
Jean-Paul Sauzède
Merci à coach’abondance d’oser observer la réalité des forces et de l’énergie que nécessiterait le développement de ce beau projet : ...
Le coach, le courage et le prophète – Jean-Paul Sauzède
Jean-Paul Sauzède
Jean-Paul Sauzède : Il y a nécessité de courage pour travailler en coaching ! L’étymologie du mot courage, c’est « le ...
La question du sens – Jean-Paul Sauzède
Jean-Paul Sauzède
Jean-Paul Sauzède : Je viens de subir un accident qui m’handicape pour quelques mois. Une collègue coach, pleine sans doute de ...
Butinage – Identité
Identité - Qui suis-je ?
Peut-être une nouvelle formule ? Coach’abondance butine sur le web et vous propose quelques découvertes thématiques. C’est loin d’être exhaustif … ...
La tentation de la morale – Jean-Paul Sauzède
Jean-Paul Sauzède
Jean-Paul Sauzède nous fait l’amitié de partager son humeur et ses mises en garde quant à l’exigence « morale » développée dans les ...

Un commentaire

  • Christian Junodle 22 juin 2015  

    Pour avoir suivi un atelier avec Jean-Paul, je trouve ce thème passionnant et je ne peux que recommander cet atelier. Animant moi-même des constellations systémiques et familiales, je retrouve régulièrement ce genre de problématiques.
    Enfin, sur le thème de la relation à l’argent, je fais faire un travail sur son histoire avec l’argent (y compris celle des générations précédentes). Les retours sont étonnants et révélateurs de loyautés ou déloyautés familiales pas souvent gagnantes. Il est ainsi précieux de se « désencombrer » de ses schémas répétitifs et jusque là inconscients.
    Merci pour ce précieux rappel.


Tous droits réservés : coach'abondance © 2012-2016