Le projet coach'abondance a permis, de février 2012 à février 2016, de mettre à la disposition des professionnels de la relation des informations et articles qui concourrent à leur professionnalisation.
Le projet est clos, nous avons le plaisir de vous offrir les contributions singulières des auteurs qui ont contribué au projet.

Le Café de la Paix – François Delivré

François Delivré nous a fait le plaisir d’ouvrir, avec « Le Palier« , la boucle des contes publiés par coach’abondance. Nous le remercions de refermer la boucle avec ce conte extrait de « Trésors de femmes ».

Il était une fois un petit homme gris qui n’avait aucun succès auprès des femmes. Il en était désolé et rêvait souvent d’en rencontrer une au Café de la Paix où, paraît-il, les femmes acceptent volontiers de se laisser séduire. Le petit homme gris voulait devenir un homme tellement homme que les femmes lui tomberaient dans les bras sans qu’il n’ait rien à demander.

Il rêvait du Café de la Paix et de la façon dont, à sa sortie, une femme ferait cent pas en sa compagnie sur le boulevard des Italiens. Il rêvait qu’elle l’emmènerait chez elle et le mettrait dans son lit pour une nuit torride. Alors, et seulement à ce moment-là, il lui raconterait une histoire qu’il était seul à connaître : l’aventure de la petite souris qui buvait du lait dans une soucoupe blanche.

Mais cela n’était jamais arrivé et d’ailleurs, les consommations au Café de la Paix étaient hors de prix. Alors, quand il avait un peu d’argent, l’homme invitait une femme dans un café quelconque et parlait de tout et n’importe quoi, mais surtout pas de l’histoire de la petite souris qui buvait du lait dans une soucoupe blanche.

Parfois, la femme écoutait avec attention. Certaines voulaient même bien faire quelques pas avec lui, mais jamais plus, et le petit homme gris était désespéré.

*

Un jour, il joua au loto et gagna. Il pensa qu’il avait désormais assez d’argent pour résoudre son problème et se dit : « Avec l’argent, j’ai maintenant les moyens de m’offrir un coach. Il me dira comment faire pour qu’une femme ait envie de moi ».

Notre homme se regarda dans une glace et vit qu’il avait un habit gris. Il se dit : « Si je ne plais pas aux femmes, c’est que je suis mal habillé ». Il prit un coach d’habillement et celui-ci le conseilla tant et si bien que notre homme fut bientôt vêtu de neuf des pieds à la tête. Le coach lui assura que, avec une telle prestance, il ferait un tabac au Café de la Paix.

Plein d’espoir, il y alla et aborda une femme. Il lui offrit un café et la pria de faire ensuite quelques pas sur le boulevard des Italiens. « Regardez comme je suis bien habillé ! lui dit-il. Ce serait dans l’ordre des choses que vous ayez envie de moi ». Alors, elle le planta sur le trottoir et s’en alla.

Notre homme était désespéré. Il se regarda dans la glace et vit qu’il avait du ventre. Il se dit : « Si je ne plais pas aux femmes, c’est que je suis trop gros ». Il prit un coach de remise en forme qui lui prescrivit un régime et lui fit travailler ses abdominaux, tant et si bien que l’homme retrouva bientôt un corps de jeune premier. Le coach lui assura que, avec un tel physique, il ferait un tabac au Café de la Paix.

Plein d’espoir, il y alla et aborda une femme, lui offrit un café et la pria de faire quelques pas sur le boulevard des Italiens. Il dit alors : « Regardez comme mon corps est svelte et musclé ! Ce serait dans l’ordre des choses que vous ayez envie de moi ». Alors, la femme le planta sur le trottoir et s’en alla.

Notre homme remarqua que les hommes qui avaient du succès auprès des femmes étaient ceux qui les faisaient rire. Il se dit : « Si je ne plais pas aux femmes, c’est que je ne suis pas drôle ». Il prit un coach de rire qui lui apprit à être spirituel. Plein d’espoir, il alla au Café de la Paix et engagea la conversation avec une femme en lui racontant des histoires drôles. La femme rit beaucoup et l’homme l’emmena sur le boulevard des italiens où il lui dit : « Voyez comme je suis drôle. Ce serait dans l’ordre des choses que vous ayez envie de moi ». Mais la femme le planta sur le trottoir et s’en alla.

Notre homme remarqua que les hommes qui avaient du succès auprès des femmes étaient des hommes à fort potentiel sexuel. Il se dit : « Si je ne plais pas aux femmes, c’est que je ne sais pas bien faire l’amour. Elles le devinent ». Il prit une femme qui se déclarait coach de sexe et celle-ci lui apprit tout : la crapette kirghize, le cheval javanais, la sucette pyrénéenne et le diable volant. Plein d’espoir, l’homme demanda à la coach de sexe d’aller avec lui au Café de la Paix. « Avec ce que vous m’avez appris, lui dit-il, ce serait dans l’ordre des choses que vous ayez envie de moi ». Mais la coach de sexe refusa et le quitta.

Notre homme tomba dans un profond désespoir mais il prit un dernier coach, un vrai professionnel ce coup-ci. Celui-ci expliqua le changement 1 et le changement 2 , puis qui lui demanda ce qu’il en pensait.

« Le changement 1, dit l’homme, c’est ce que je fais depuis six mois au Café de la Paix. Je change de méthode mais je reste le même. En fait, je m’imagine que les femmes sont séduites par les apparences et pas par une personne. Alors moi, je me présente toujours de façon différente mais c’est chaque fois une apparence que je montre. Quel serait donc le changement 2 ?

« Je ne sais pas, dit le coach professionnel. Je sais simplement qu’on ne peut pas exiger de quelqu’un qu’il ait envie de vous. Je pense aussi que si vous voulez qu’une femme vous donne le meilleur d’elle-même, il faudrait que vous lui donniez d’abord le meilleur de vous-même ».

L’homme fut saisi au cœur. Il comprit qu’il lui fallait renoncer à séduire les femmes en leur montrant des apparences. Il comprit aussi qu’il devait prendre le risque énorme de raconter à une femme la précieuse et magnifique histoire de la petite souris qui buvait du lait dans une soucoupe blanche.

*

Bouleversé, l’homme rentra chez lui à pied lorsque, tout à coup, il réalisa qu’il passait près du Café de la Paix. Il y entra, demanda à une femme esseulée s’il pouvait s’asseoir à sa table et tous deux burent un chocolat chaud. Après avoir bavardé un moment de tout et de rien, l’homme lui dit : « Avant de rentrer chez moi, j’ai l’habitude de faire quelques pas sur le boulevard des Italiens pour flâner, goûter l’air de Paris et m’endormir le cœur en paix. Pourquoi suis-je en paix ? Parce que je me raconte à moi-même l’histoire de la petite souris qui buvait du lait dans une soucoupe blanche. Mais ce soir, je suis en votre compagnie : vous plairait-il de l’entendre ? »

Ils sortirent tous deux et, lorsqu’il eut terminé l’histoire, la femme et lui étaient arrivés au bout du boulevard. Alors, la femme le pria de venir chez elle pour beaucoup d’amour.

Transmis par Brigitte Hoff :

« Le Café de la Paix” issu du recueil de F Delivré “Trésors de femme” rassemblant contes et histoires à propos d’elles écrits pour les femmes et ceux qui les aiment sans doute.

L’humanité et la poésie de François Delivré me touchent.

Lisez celui-ci et les autres … Ils vous feront peut être sourire en ce début d’année 2013 que je vous souhaite pleine d’inattendus, de surprises et de clins d’oeil de la vie.

Télécharger le conte


Cliquez sur ce lien pour visualiser le fichier : Le Café de la Paix - François Delivré

Si vous avez aimé cet article, pensez à le partager :
Le Café de la Paix

Merci de nous laisser un message sur le

Articles suggérés

Terminer ? Le lapin, la tortue, l’éléphant – François Delivré
François Delivré
François Delivré nous fait le plaisir de clore l’aventure de coach-abondance avec cet article sublimissime ! Un jour, Mr Lapin vint frapper ...
Le temps / François Delivré
François Delivré
A l’occasion de la sortie prochaine de son livre « Les quatre visages du temps« , François Delivré, chercheur de sagesse, nous invite ...
Les coachs et l’argent / Christian Junod
Christian Junod
Christian Junod : Bien des coachs ayant renoncé au statut de salarié sont confrontés à des questions d’argent, que ce soit ...
Butinage – Identité
Identité - Qui suis-je ?
Peut-être une nouvelle formule ? Coach’abondance butine sur le web et vous propose quelques découvertes thématiques. C’est loin d’être exhaustif … ...
La deuxième cybernétique est-elle inaccessible aux dirigeants ? – François Balta
François Balta
François Balta : « Les dirigeants d’entreprise ont plein de qualités. Ils sont d’ordinaire entreprenants, intelligents, actifs, responsables, parfois même imaginatifs et ...


Tous droits réservés : coach'abondance © 2012-2016